Grippe aviaire en Suisse – prolongation des mesures de prévention

29.01.2017 07:28:48 | Verband Zoologischer Fachgeschäfte der Schweiz (VZFS), Therese Schumacher
Berne, 25.01.2017 - En raison de la situation préoccupante en Europe et des températures encore basses dans le nord de l’Europe, l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) prolonge ses mesures de prévention contre la grippe aviaire jusqu’au 31 mars 2017. Pour protéger la volaille domestique, il faut continuer à éviter tout contact avec les oiseaux sauvages, même si aucun cas touchant la volaille domestique n’a été détecté à ce jour en Suisse. Les marchés ou expositions de volailles et les événements du même genre restent interdits.

Le virus de la grippe aviaire de sous-type H5N8 a été détecté chez des oiseaux aquatiques pour la première fois en Suisse le 4 novembre 2016. Depuis lors, ce sont 121 oiseaux sauvages qui ont été diagnostiqués positifs. Malgré ce nombre élevé d’oiseaux sauvages atteints par le virus de la grippe aviaire, la volaille de rente en Suisse a été épargnée jusqu'à présent. La situation en Europe reste très préoccupante et beaucoup de pays dont des oiseaux sauvages sont touchés connaissent aussi de nombreux foyers parmi la volaille domestique. Les températures froides favorisent la migration des oiseaux sauvages, raison pour laquelle la vigilance et les mesures de prévention concernant la volaille domestique doivent être maintenues.

L'OSAV prolonge donc ses mesures de prévention jusqu’au 31 mars 2017. La détention en plein air de la volaille, des oiseaux nageurs et coureurs reste soumise à des mesures restrictives. Pour empêcher tout contact entre des oiseaux sauvages et des volailles domestiques, l’alimentation et l’abreuvage de ces dernières doivent être effectués en un emplacement inaccessible aux oiseaux sauvages.

Si ces restrictions ne peuvent être appliquées, les volailles doivent être enfermées au poulailler ou dans toute autre installation munie d’un toit imperméable et de parois latérales fermées. Les exploitants qui détiennent de la volaille domestique doivent en outre annoncer les animaux présentant des anomalies et des symptômes spéciaux.

Selon les connaissances actuelles, ce virus n’est pas transmissible à l’homme.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la sécurité alimentaire et
des affaires vétérinaires (OSAV)
Service médias
Tél. 058 463 78 98
media@blv.admin.ch


Auteur

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires
http://www.blv.admin.ch